Le verre mérovingien

L’atelier itinérant de verrier mérovingien est un atelier de médiation archéologique itinérant. Il est installé sous une tente échoppe entouré de mobilier de l’époque mérovingienne. Il animé par deux artisans en costume. C’est un atelier très visuel , qui permet d’observer le verre en fusion et la création de perles de verres dans un four en torchis alimenté en oxygène par des double-soufflet. La température du four atteind 1050°.

Les musées français conservent de nombreuses parures de verre de l’époque mérovingienne. Les Francs, comme d’autres peuples germaniques prennent goût aux perles de verre, dès les premiers siècles de notre ère, lors d’échanges avec l’empire romain, et développent un artisanat du verre centré sur la production de perles. Ce gout marqué pour les perles de verre, ils le réintroduisent en Gaule avec la conquête.

Les nombreuses parures contenues dans les sépultures des Ve au VIIIe siècle en sont la marque. Avec la christianisation des pratiques funéraires, les morts n’emportent plus avec eux leurs perles, mais jusqu’au onzième siècle, on continue à porter des perles en occident, comme le montrent les trouvailles de perles de verre noir, blanche et bleu cobalt sur le site du Lac de Paladru.

Notre atelier présente la reconstitution de plusieurs parures mérovingiennes conservées dans des musées français.

A côté des démonstration de fonte du verre dans un four en argile, pour fabriquer des bijoux. Nous évoquons, grâce à des reproductions de verres mérovingiens, l’industrie du verre soufflé, hérité de la tradition romaine.


Pour obtenir un devis, vous pouvez nous envoyer un mail : contact@ateliercobalt.com en précisant les dates envisagées.